Elections municipales: investiture dans le 16eme arrondissement

Cher-es camarades,

Lors de notre réunion consacrée à la présentation des candidats pour l’investiture aux élections municipales dans notre arrondissement, j’ai apprécié la qualité des échanges entre nos deux candidats et la section.

La candidature d’Hakim Chalane est mue par une ambition légitime : l’aspiration à une  participation active à la gestion de la cité.  Jean-Yves Mano se représente quant à lui au nom de cette même aspiration à laquelle s’ajoute l’expérience politique et l’expertise acquise.

Nos débats furent vifs et riches. Parmi nos échanges, un argument a suscité mon  incompréhension : au nom de la rénovation du PS, il faudrait, à l’occasion de ces élections locales, « sortir les sortants ».

A cet égard, l’équipe municipale parisienne, autour de Bertrand Delanoë, a su rénover en profondeur les pratiques politiques et rompre avec le système Chirac-Tiberi.  C’est pourquoi j’estime que l’argument de la rénovation est à manier avec précaution.

A Paris, la rénovation a été mise en « actes » dès notre victoire aux dernières élections municipales. Autour d’une équipe paritaire et plurielle, Bertrand Delanoë a su faire respecter nos engagements de campagne, notamment par :

·        la mise en place des commissions d’attribution des logements et des places en crèche.

·        Une politique des transports qui se révèle chaque jour à la mesure des défis environnementaux.

·        Une politique sociale qui correspond à notre idéal de solidarité.

·        Un programme ambitieux d’investissement sans augmentation de nos impôts locaux.

Nous avons prouvé aux parisiennes et aux parisiens qu’une gauche fidèle à ses valeurs sait aussi être gestionnaire et réformiste.

Au nom de cette rénovation en actes, je soutiens la candidature de Jean-Yves Mano. Jean-Yves a porté notre voix au conseil municipal, face à une droite particulièrement arrogante. Sa grande maîtrise des dossiers, et son expérience passée, lui ont permis de mettre la droite face à ses contradictions et ses revirements. J’en ai été souvent témoin.

Jean-Yves a développé une véritable ingénierie en matière de logement. En menant une politique de juste rééquilibrage entre les arrondissements, en luttant contre l’insalubrité, il a fait progresser dans le 16ème et dans Paris notre objectif d’une plus grande mixité sociale.

Enfin, je lui apporte mon soutien, car le contraire serait un désaveu retentissant de la politique du logement de
la Municipalité.

La réélection de Bertrand Delanoë et la victoire parisienne de la gauche se joueront dans chaque arrondissement, y compris dans ceux détenus actuellement par la droite. Chaque poste de conseiller de Paris compte. Jean-Yves Mano est le candidat le mieux placé pour nous permettre d’améliorer notre score.  Sa notoriété, bâtie au fil des ans et des combats menés, est un atout considérable pour maintenir le poste de conseiller de Paris et élargir notre présence au conseil d’arrondissement.

Je suis persuadée que Jean-Yves  saura concilier dans l’élaboration de notre liste pour le 16ème des impératifs géographiques, des profils professionnels diversifiés, un mixage intergénérationnel et la parité qui est une exigence démocratique.

Je tenais à t’informer que je ne souhaitais pas figurer, du moins en position éligible, sur la liste aux élections municipales. Le non-cumul des mandats est à mes yeux un outil puissant d’efficacité et de renouvellement du personnel politique. Je serais toutefois honorée de clore la liste du 16ème arrondissement.

C’est au nom de la rénovation en marche à Paris et de l’efficacité politique, mes cher-es camarades, que je vous demande de soutenir la candidature de Jean-Yves Mano.

Laisser un commentaire