Archive pour septembre 2006

Tribune Libération

vendredi 29 septembre 2006

Présidentielle, le débat

De la suppression de la carte scolaire à l’arrêt du regroupement familial…

Certes, Royal a des idées… mais sont-elles socialistes?

Par Bariza KHIARI, sénatrice de Paris , pour Libération.fr LIBERATION.FR

Mercredi 27 septembre 2006 – 15:54

Dernièrement, dans Libération, Arnaud Montebourg exhortait les socialistes à relire « les discours et les déclarations [de Ségolène Royal]», assurant qu’ils y trouveraient des propositions susceptibles de « rassembler toutes les Gauches » et de créer ainsi la dynamique nécessaire pour l’emporter en 2007 . On constate, à l’issue de cet exercice, que Ségolène Royal a certes des idées; pas toujours cohérentes et pas forcément socialistes. On constate surtout que ces dernières sont peu susceptibles de fédérer la gauche française. La stratégie de la triangulation, qui consiste à s’approprier les idées et propositions politiques du camp adverse, est la plus mauvaise pour créer le rassemblement du peuple de gauche. Or, sur certains grands débats de fond, Ségolène Royal a la tentation de s’affranchir du projet socialiste, au risque de s’éloigner des valeurs qui fondent notre identité.

(suite…)

Mosquées profanées, République bafouée – Communiqué de presse

mardi 26 septembre 2006

Bariza KHIARI, Sénatrice PS de Paris tient à manifester sa plus vive indignation après les profanations commises dans la nuit du 24 septembre contre les mosquées de Quimper et Carcassonne. Elle tient également à saluer l’appel au calme lancé par les dirigeants des associations qui gèrent les deux lieux de culte.

La cinquantaine de slogans racistes trouvés dans la mosquée de Carcassonne, ainsi que les six croix gammées et le début d’incendie volontaire qui ont frappé la mosquée de Quimper nous prouvent, s’il en était besoin, la persistance de l’intolérance dans notre pays. Les auteurs de ces dégradations ont sciemment choisi le premier jour de ramadan pour commettre ces actes odieux. Cela manifeste la volonté de leurs auteurs de troubler le déroulement pacifique des cérémonies qui entourent ce mois de jeûne et de convivialité.

Depuis son ouverture en 2003, c’est la troisième fois que le lieu de culte de Quimper est visé par des actes racistes, dans l’indifférence générale.

La profanation d’un lieu de culte, quel qu’il soit, est un acte odieux, et notre République ne saurait le tolérer. Ce climat malsain est attisé par l’instrumentalisation des thèmes de l’islamisation et de l’immigration à laquelle se livrent certains hommes politiques. Ces discours démagogiques, qui se nourrissent des peurs communautaires, ne pourront conduire qu’à la multiplication d’actes de ce type.